Chapelle de la Madonna del Ghisallo

La Madonna del Ghisallo, lieu de pèlerinage des cyclistes

Le sanctuaire de la Madonna del Ghisallo est minuscule, c’est presque une chapelle commune mais accroché à flanc de montagne le lieu est quasiment sacré pour les amateurs de cyclisme sur route. La vue sur le lac de Côme est spectaculaire et le sanctuaire ne se dévoile qu’au dernier moment, au détour d’une épingle après l’ascension du col de Ghisallo.

Le lieu est bien connu des amateurs du Tour de Lombardie (course cycliste professionnelle) qui a lieu chaque année à l’automne pour conclure la saison. Même s’il ne permet pas souvent de faire la différence dans cette course, à la différence du Mur de Sormano, l’ascension n’en reste pas moins difficile et exigeante.

La visite du sanctuaire est presque un pèlerinage pour tout amateur de cyclisme sur route. Le lieu est magnifique et chargé d’histoire. En vacances dans la région, la visite se justifie pleinement et vaut le détour ! La chapelle a même été bénite en 1948 par la pape Pie XII qui consacre la Madonna del Ghisallo comme la patronne des cyclistes. Après cette bénédiction, un flambeau béni a été acheminé à vélo jusqu’au Vatican. La légende raconte même que les deux légendes italiennes Gino Bartali et Fausto Coppi furent les derniers relayeurs. Il n’en fallait pas plus pour propulser le sanctuaire parmi les lieux de ralliement des cyclistes du monde entier.

Se rendre au sanctuaire de la Madonna del Ghisallo à vélo

On accède au sanctuaire de la Madonna del Ghisallo par la route. Comme vous vous y attendez, c’est loin d’être plat. L’accès se fait en escaladant le col del Ghisallo depuis Bellagio ou Canzo. Depuis le charmant village de Bellagio, l’ascension (9,3 km à 5,7 %) est un peu plus difficile avec 3 kilomètres à 9,5 % de moyenne mais plus joli. Depuis Canzo c’est plus régulier (9,9 km à 3,8 %) et moins pendu. Sur le haut, la vue est époustouflante et le panorama sur le lac de Côme en contrebas est superbe.

Lac de Côme depuis Madonna del Ghisallo

Au sommet des équipements sont prévus pour les cyclistes avec de l’eau ou des rails pour garer son vélo en toute sécurité.

Si vous êtes de passage dans la région, n’hésitez pas à explorer les ascensions environnantes. Le mur de Sormano est aussi un incontournable du coin avec des passages à plus de 15 %. Vous pourrez aussi longer les rives du lac de Côme dont il est impossible de se lasser. La ville de Côme présente aussi un intérêt certain, c’est une ville romantique et passionnée où les cyclistes sont aussi nombreux.

Une collection d’objets cyclistes mythiques

Au sommet, vous pourrez visiter la chapelle qui est exiguë. A l’intérieur on retrouve des maillots et des vélos de légende pendus un peu partout. Les noms sont familiers pour les suiveurs du circuit cycliste professionnel. La chapelle abrite notamment le vélo défoncé de Fabio Casartellli après sa chute mortelle au Tour de France 1995, des éléments ayant appartenu aux plus grands champions Merckx, Hinault, Pantani et bien d’autres objets dans un si petit espace.

Intérieur Madonna del Ghisallo

A côté de la chapelle, un petit musée dédié au cyclisme a vu le jour. Il est intéressant si vous avez la possibilité de vous y arrêter. Le musée possède énormément de vieux vélo de légende ayant appartenu à des champions cyclistes. La visite est assez rapide mais vaut le détour pour les mordus et les nostalgiques du cyclisme de leur enfance. La vue est tout aussi spectaculaire depuis le musée et vaut à elle-seule le coup d’oeil. Vous pouvez visiter le site web du musée du cyclisme en cliquant ici.

Crédit photo : Bikeci.com

Mot-clé :

Notre site a une éthique irréprochable, nous vous indiquons toujours lorsqu'un article est sponsorisé. C'est notre engagement pour vous fournir des conseils fiables et de qualité. Nous sommes fiers de pouvoir vous compter parmi nos lecteurs et ainsi partager cette passion du vélo : pourvu qu'il y ait deux roues et un guidon (et encore) ...

En savoir plus sur bikeci.com